Mon père travaille dans le bâtiment

Mon père travaille dans le BTP pour une petite entreprise de moins de 10 employés. La semaine dernière, la première semaine de confinement, l’entreprise ne fermant pas, les employés ont continué à se rendre au travail. Au cours de cette semaine, mon père a été envoyé à l’hôpital pour effectuer des réparations. Alors que la pendémie faisait rage et que les mesures de protection avaient enfin été annoncé par le gouvernement, aucune protection ne lui a été donné pour y travailler.
A la fin de la semaine, inquiet par un toux subite et inhabituel, il consulte un médecin qui le met en arrêt de maladie par précaution.
Son employeur s’est montré ravie par cette annonce et fit prendre à ses autres employés pour la semaine suivante leur cinquième semaine de congés payés.
Une crise sanitaire, un confinement et une baisse d’activité pour l’entreprise dû à cela, peut on appeler ça des congés ?
Et c’est sans parler des deux employés au black qui eux continueront à travailler et à avancer les chantiers.



contact@lesmasquestombent.fr